Les retraites

Cheminement spirituel et peinture

 

Le cheminement

Les journées sont rythmées par les temps de prières qui sont prévus dans les différents lieux, afin de permettre à chacun et chacune d'y participer.

Le cheminement débute chaque jour à l'oratoire par une animation spécifique au thème liturgique qui ouvre à la prière de l'icône et oriente le cheminement personnel. C'est un moment intense et profond de partage, d'intériorisation et de conversion. Tout au long de la retraite, une démarche active est ainsi proposée pour préparer nos coeurs à la rencontre du Divin.

Un prêtre se tient également à disposition pour offrir ce cadeau merveilleux qu'est le sacrement de réconciliation à ceux qui le désirent bien sûr.

C'est un voyage intérieur, un temps de retraite qui permet de vivre une expérience de foi, un temps de rencontre qui nous ouvre à l'Infini et à l'Intimité de Dieu.

L' apprentissage

C'est une véritable aventure qui dilate le cœur et ouvre les yeux sur le « monde de Dieu » : la terre et le ciel, le visible et l'invisible. Il permet à l'homme moderne occidental de redécouvrir les valeurs symboliques du sacré, non de façon superficielle qui s'adresserait seulement à son intelligence, mais d'une façon profonde pour nourrir son âme et donner un sens à sa vie : apprendre à peindre une icône, c'est apprendre à pénétrer le mystère de sa propre vie, c'est aussi venir au secours d'autrui par l'incessante prière. C'est devenir « homme d'action » dans le silence et la contemplation.

L'icône ne peut être abordée que dans la prière. Elle est entre les mains de Dieu. Sa réalisation exige habileté et expérience, mais aussi ascèse spirituelle, humilité et foi vivante. Le peintre sait qu'il a seulement "prêté ses mains " et cultivé l'image de Dieu en lui pour ensuite la laisser se dessiner sur la planche. Il reste entre les Mains de Dieu qui le tiennent et le guident dans son travail.

Mais sans la bénédiction, l'icône ne serait qu'un morceau de bois peint. C'est l'oeuvre du saint Esprit qui, à travers l'Eglise, transforme ce bois peint en un "sacramental " ; véhicule efficace de la grâce divine, signe vivant de Dieu et présence de Son visage.

Comment écrire une icône

Les définitions de l'icône sont multiples : fenêtre ouverte sur l'invisible, fenêtre sur le Royaume, écriture théologique, une théologie par l'image. Chacune ouvre à la dimension de Rencontre avec le Divin.
Écrire une icône est une démarche religieuse au service de la liturgie; elle utilise un langage spécifique, celui de l'image pour parler aux hommes, pour transmettre les vérités de la foi. La pratique de cet art nécessite donc une certaine connaissance de la Parole à transmettre, une vie de prière pour se mettre en présence du Seigneur, ou de la Mère de Dieu, ou du Saint à représenter.
L'icône est une présence. Elle nous rappelle la Présence vraie de Jésus comme il l'a fait Lui-même auprès des disciples d'Emmaüs désemparés. L'icône nous rappelle sans cesse que Jésus est présent au coeur de vos vies et elle concentre notre attention, si vite dispersée, sur l'Essentiel.
L'iconographe ne crée pas une oeuvre personnelle, mais il puise son sujet dans la tradition, la Bible.
Contempler une icône (ou l'écrire) offre une lecture en images d'un texte biblique tout en nous invitant à la prière et à la méditation. Elle est « présence de l'invisible » et puise son inspiration dans la Parole Sacrée ou la vie des Saints. La créativité de l'artiste est restreinte, mais toute initiative respectant les canons de l'icône est permise. Elle n'est en aucun cas, l'occasion d'exprimer la personnalité ou l'état d'âme de l'auteur. « Il faut que Lui grandisse et que je diminue»

 

Quelques photos des animations :
Sur les pas des grands Saints...   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chemin d'Avent ...   

 

 

 

 

 

 

 

Chemin de guérison intérieure...   

 

Chemin avec Marie...   

 

Chemin avec Jésus Bon Berger...

et bien d'autres

La peinture

La peinture d'icône se fait en journée, avec les instructions et explications nécessaires pour entrer pleinement dans le langage même de l'iconographie.

Cet art sacré est basé sur la méthode ancienne à l'oeuf (tempera).  L'icône est une image sainte , elle représente la réalité "du Royaume qui n'est pas de ce monde". C'est donc dans le respect, le silence et la méditation que Dieu se révèle au travers des icônes .

Icône, chemin de conversion,
Icône, montée de Lumière

 

 

 

 

La bénédiction

L’ultime étape de l’écriture de l’icône religieuse est un rituel de bénédiction qui lui insuffle grâce et rayonnement. La bénédiction confirme le sens sacré et spirituel que l’icône sera chargée de transmettre, car c’est plus qu’un simple objet de décoration, l’icône religieuse se veut une présence, un intermédiaire entre nous et l’invisible. Sans la bénédiction, l'icône ne serait qu'un morceau de bois peint. C'est l'oeuvre du saint Esprit qui, à travers l'Eglise, transforme ce bois peint en un "sacramental " ; véhicule efficace de la grâce divine, signe vivant de Dieu et présence de Son visage.

Le cheminement au travers de l'icône se clôture par la célébration de bénédiction d'icônes et d'envoi.

En fin de stage, un prêtre béni les icônes et ceux et celles qui les ont peintes.

 

N'oublie jamais la joie de répandre les icônes dans le monde.

 

 

 

 

 

 

 

Pour tous renseignements complémentaires,

prenez contact en cliquant sur ce parchemin

 

 

 

 

 

 

vers page accueil
vers page d'accueil
prochaine retraite